ELECTIONS
AU FIL DES JOURS
     Avril 2015 

Les électeurs ont perdu la mémoire, comme ils ont perdu les soi-disant « valeurs » de la République, comme ils ont perdu toute morale qui fut jadis chrétienne et qui se voudrait aujourd’hui laïque.

Chassée par la porte hier, la droite "républicaine" revient par la fenêtre aujourd'hui laissant dans les oubliettes de l’histoire ses mensonges, ses turpides, ses délinquants, ses tueurs licenciés, qui lui ont valu une cinglante défaite il y a à peine trois ans.

Le parti politique « star du jour » est de retour pour distraire et amuser le citoyen avec ses chansons et vieilles rengaines de la croissance, du développement « verdi », du désenclavement rural détournant à son compte ci et là les thèmes de ses ennemis jurés : l’extrême droite. 

Retour de la droite des profits à l’usage exclusif de ses clans, compromissions douteuses avec ceux qui pillent sans scrupule ni vergogne les ressources du pays et d’ailleurs, droite flanquée de ses tueurs patentés, devenus « professeurs de chasse durable » dans nos écoles et lycées. 

Géniale invention de la droite républicaine :
les tueries "durables" de ses amis et électeurs ruraux !

La même droite qui dévaste les sites naturels, pollue les océans, s’adonne aux travaux pharaoniques comme si nous étions en 1945, dans l’après guerre encore. 

Droite sure de servir les intérêts de ses grands groupes industriels avec les mêmes contribuables en bout de chaine, ses amis financeurs faudrait il aller les chercher en Lybie ; droite enfin singée par un parti socialiste qui n’a rien fait de mieux que de l’imiter dans sa dérive éthique et sa tromperie institutionnalisée.

Absurdité politique et inconstance servile d’un peuple qui a fait le choix d’anéantir la biodiversité pour préserver son confort, de détruire les espèces végétales et animales non rentables sans l'ombre d'une empathie pour le vivant, de conditionner les humains pour mieux les instrumentaliser.

Peuple de France devenu sans foi ni loi qui porte au pouvoir, une nouvelle fois, ses propres assassins.
 
Houeilles, Lot et Garonne, forêt exploitée par la chasse à courre
Image