ETRENNES
AU FIL DES JOURS
   Janvier 2015 

Ou le NOUVEL AN sous le signe de l’imbécillité au sommet de l'Etat

Le projet d’arrêté préfectoral visant à la destruction systématique et massive des renards dans le département de l’Oise participe de la politique socialiste, comme jadis celle de l’UMP, d’un seul et unique objectif sur le vivant en général et la faune sauvage en particulier :

                     TUER, TUER ENCORE, TUER PLUS ET TOUJOURS
Image 

Irrémédiablement murée dans l’ignorance, le mensonge et la perversité congénitale, la chasse française se déchaine une nouvelle fois sur les animaux sauvages sous des prétextes aussi stupides que malveillants sous la haute condescendance d’une Ministre dont l’incompétence nous conduit à payer tous pour l’écotaxe,  tant sa nullité aux affaires est criante.

La faune sauvage, loups, ours, renards, est une nouvelle fois la cible des psychopathes de service brandissant leurs fusils à défaut d’être capables de gérer avec intelligence et cœur la cohabitation entre l’homme et l’animal.

Les renards menacés de massacre dans l’Oise ne constituent en aucun cas et sous aucun prétexte un danger sanitaire grave. Leur éradication voulue par les chasseurs et lieutenants de louvèterie s’appuie sur des arguments fallacieux et sans nul fondement scientifique.

Echinococcose, leptospirose, gale … et quoi encore vont-ils leur attribuer pour justifier la violence des brutes au service du pouvoir ? 

Cheptels ou poulaillers, il appartient aux « ruraux » de mettre en place les mesures de bon sens de protection comme ailleurs en Europe. 

A l’aube de 2015 seule la France ne semble avoir rien d’autre à  offrir à son peuple en guise d’étrennes que les tueries saisonnières, dans un bain de sang pour abreuver ses « chasseurs ».