DJIHAD FR
AU FIL DES JOURS 
  Décembre 2014 
 
Lundi, mardi, mercredi, jeudi … dimanche compris
C’est le califat français
 
Massacre de sangliers
Image
 
De septembre à mars,
sans répit,
la France subit les vociférations, les rassemblements des voitures en forêt, les cris et hurlements traversant les allées, les meutes des chiens assourdissantes,  la violence inouïe envers les habitants des massifs forestiers, la brutalité des hordes de psychopathes criant à la mort et dont le seul but est de tuer toute la vie dans la forêt.
 
Egorgement du mouton
Image
 
 
Nul besoin de se rendre au Moyen Orient. Le djihad contre les animaux est bien chez nous depuis des décennies.
 
 
 
 
 
Alimenté, financé, cajolé par l’UMP comme le PS, sous les conseils du lobbyiste en titre de l’armement, Thierry COSTE, plume des deux Présidents de la République, SARKOZY et HOLLANDE.
 
Faudra-t-il arriver à la désobéissance civile, aux manifestations, aux cortèges et banderoles pour faire comprendre aux imbéciles qui détiennent le pouvoir en France que trois quarts de la population est ulcérée, écœurée, révoltée, de l’abrutissement dans lequel ils plongent le pays sept mois par an sans compter les battues hors saison de chasse ?
 
La plus petite parcelle de pouvoir est prétexte, passeport à ce défoulement collectif, fussent-ils  Administrateur du Domaine de Chantilly ou Directeur de France Galop chassant sur les terrains d’entrainement des Aigles.
 
Sous le paravent d’un verdissement des politiques publiques, la biodiversité se meurt massacrée par les voix d’un million de chasseurs.
 
Arriération des consciences, négation de la souffrance infligée pendant des mois à tout le vivant, égoïsme forcené de toutes les classes politiques prostituées aux tueurs pour la maigre pitance d’une voix,
la France n’a rien à envier au déchaînement de folie et de barbarie de l’état islamique.
 
Que fait-elle des morts dépecés, éparpillés en forêt et dont nul n’ose mettre au grand jour les meurtres ? Ce qui ne l’empêche pas de s’égosiller à propos de djihadistes ?
 
Que fait-elle des inqualifiables réseaux de criminalité qui alimentent la chasse à courre ? Et qui gangrènent tous les rouages du pouvoir ?
 
La conférence sur le climat à Paris en 2015 n’a qu’un seul mot ordre
TUER, TUER ENCORE, TUER TOUJOURS