ANTERIEURS

                   Comment la Juge KRETOWICZ tue sans laisser des traces


Qui donc a mis la justice dans les mains de la vénerie, de la maffia qui sous couvert de « protection » et de « gestion de la faune » se livre chaque saison aux rituels forestiers de la chasse ?

Qui donc a recruté la Juge KRETOWICZ pour faire disparaître toutes les traces et les preuves des crimes saisonniers des veneurs ?

Image

Quel est le génie qui a songé à inclure dans le cursus de la magistrature les gestes et les paroles rituéliques de la dépravation morale si solidement installés aujourd’hui dans un corps constitué de l’Etat ?


Quelle autorité accepte et couvre au sommet du gouvernement les actes les plus abominables commis au nom de la chasse et de sa « haute culture » mortifère pour satisfaire les plus basses passions de 0.02 % de la population ?


Simple rouage hautement nuisible, dans une étrange similitude de procédés, la Juge KRETOWICZ s’acharne à tuer sans laisser des traces avec moult gesticulations maléfiques ; elle s’acharne sur les antérieurs d’un brave trotteur convaincue qu’une nouvelle chute la dédommagera à jamais des 2 tirs à bout pourtant tirés jadis dans les genoux d’un étalon, ordonnés par ceux-là mêmes qui dans l’ombre du pouvoir l’ont recrutée il y a vingt ans.