renard2.jpg
AMOUR Convertir en PDF Version imprimable

Parce que je t’aime je t’égorge
 
Image
La France a ses égorgeurs qui au nom de la «tradition » tuent au même titre que ceux qui invoquent la religion, un quelconque dieu courroucé, vengeur, assoiffé de sang de l’innocent, exigeant le sacrifice, impitoyable.
 
L’animal poursuivi est épuisé, le sport est fini. En guise d'art la vénerie force un animal, le met à mort, au mieux à la carabine, au pire au couteau. D’un coup au cœur, le flanc gauche visé par une main droite bien assurée. Derrière l’épaule gauche et assez bas, d’arrière en avant et de bas en haut.
 
Les veneurs appellent cela une « chasse écologique », une chasse conforme aux lois de la nature.
 
A-t-on jamais vu un animal brandir un poignard pour dévorer une proie ?
 
A-t-on jamais vu un dieu sectionner la carotide de la victime expiatoire ?
 
Et ils prêchent la bonne parole du haut du Ministère de l’Education Nationale invitant les jeunes futures recrues à se repaître de la souffrance indicible infligée aux animaux.
 
Le spectacle est public, toutes les saisons, de septembre à mars. Nul besoin de show sur les réseaux sociaux, ni de vidéo, ni d’un quelconque support électronique.
 
Il est dans les villages, parfois dans les maisons, les jardins de riverains, sur une voie de chemin de fer, dans une cave, sur un toit.
 
Ils appellent cela les hallalis.
 
Quel intérêt de poursuivre les terroristes d’ici ou d’ailleurs si la France donne en permanence au monde entier l’exemple de la plus atroce et cruelle tuerie ?
Les cerfs seraient –ils donc moins sensibles que les hommes ?

Où est la démence des hommes lorsque le pays nourrit avec zèle la plus imbécile des arriérations en perpétuant l’anachronisme d’une chasse surannée ?

Quelle folie ravage la France au XXIème siècle pour que le sang soit devenu l’élixir de l’amour à servir à nos enfants dans les écoles ?
 
                                        

 
< Précédent   Suivant >