header5.jpg
DE RETOUR Convertir en PDF Version imprimable

AU FIL DES JOURS

 Septembre 2014

                         Il se dit humilié par les juges, innocent de toute faute, exempt de tout péché

Et voilà qu’il nous joue le remake de l’Empire dans le rôle du nabot de service pour sauver une France abêtie et déliquescente.

SARKOZY aurait-il oublié ses manquements à la loi dont il était théoriquement le gardien et la corruption de ces mêmes juges qui ont étouffé jadis, à son seul avantage, les délits et les crimes de ses amis veneurs ?

Aurait-il oublié qu’il fit entrave à la justice via son acolyte DASSAULT pour couvrir ses amis chasseurs compromis dans une tentative d’assassinat ?

Aurait-il aussi oublié le déni de justice en lâchant pendant des années ses chiens d’amis sur ceux qui crient haut et fort la délinquance avérée et la criminalité certaine de ses chasseurs ?

Les carpettes de sa cour ont accouru au premier sifflet en jurant tous « aimer la France » ; ils se sont précipités sur l’appât, les futurs maroquins à distribuer le lendemain de la victoire programmée.

Quel destin en 2017 pour une nation qui couve et nourrit des tueurs au sommet du pouvoir ?

La France fut un grand pays. 

Aujourd'hui elle est la curée du premier fou venu, de l’insensé débitant le flot coutumier de mensonges, dégoulinant le miel pour attirer les voix d’un peuple devenu aussi aveugle qu’imbécile, rêvant en permanence d’un « sauveur » à défaut d’avoir le courage du travail et l’intelligence du cœur.

Demain elle sera le jouet d'un pantin disloqué, protégé par sa légion de chasseurs portant l’étendard de la mort, de la cruauté, de l’arriération, oint par les Français, dans la châsse sanctifiée de sa légion qui n’a pour cervelle que les plombs de ses brutes, fusils à l’épaule. 

 

Tué par le Rallye des Trois Forêts à la Faisanderie, Berneuil en Bray
Image
 

 

 
< Précédent   Suivant >